Le mobile au cœur de la santé en Afrique*

0

 

Du côté du secteur public, du secteur privé ou des ONG, tout le monde peut observer la profonde mutation de la santé mobile pour permettre l’accès de services étendus aux particuliers et créer un espace où il est possible de faire des affaires et faire le bien simultanément.

Manoj Kohli est PDG international et directeur général adjoint de Bharti Airtel. Bharti Airtel International BV a lancé de nombreuses opérations en Afrique qui ciblent la population des deux milliards d’individus les plus jeunes dans le monde dans les 30 à 40 années à venir, à l’évidence un marché prometteur pour les télécommunications. Avec la Chine, l’Inde, le Bangladesh et le Sri Lanka, Bharti Airtel offrira la couverture de quatre milliards de personnes. Le défi critique de l’expansion de ce marché est certainement son aspect multiculturel, car une acquisition rapide et interculturelle partout dans le monde n’est pas un jeu d’enfant. L’Afrique souffre de la faiblesse de ses infrastructures ; en effet, « même l’Inde compte plus de docteurs que l’Afrique ».

Airtel a développé plusieurs initiatives sur le continent africain :

1 Capture et analyse des données pour la surveillance des maladies

2 Diagnostics à distance via la télémédecine

3 Support des professionnels de la santé pour le recueil et la gestion des informations médicales

4 Amélioration de l’accès à l’éducation, aux informations et aux ressources de santé grâce à des lignes d’assistance médicale téléphoniques

5 Coordination de la distribution des soins et des médicaments

Tim Wood, Directeur de l’innovation pour la santé mobile à la Grameen Foundation, croit au pouvoir des centres NTIC pour aider les pays en développement à gérer les problèmes de soins de santé. Il a travaillé pendant 12 ans pour Microsoft au sein du développement logiciel et deux ans à la Bill and Melinda Gates Foundation dans le domaine des technologies de l’information et des soins de santé mondiaux. En tant que membre de la Grameen Foundation depuis 2002, il a créé la plate-forme MOTECH (acronyme de Mobile Technology for Community Health) destinée aux applications de santé mobiles, permettant d’envoyer des messages aux patients et aux prestataires de soins en fonction du calendrier de soin recommandé.

MOTECH offre les fonctions suivantes :

·         Communication des informations aux patients par la voix ou le SMS selon un calendrier de soin établi selon l’état du patient

·         Recueil des données des patients ou des prestataires de soins

·         Alerte des prestataires de soins sur la qualité du respect des directives de prescription par leurs patients

·         Facilitation des communications entre les patients, les prestataires de soins et/ou les administrateurs de santé

Gustav Praekelt, Fondateur et PDG de la Praekelt Foundation, a lancé sa fondation en 2007, estimant que les activités du secteur social pouvaient apporter des solutions mobiles pour le bien de la société. Aujourd’hui, la Praekelt Foundation a déjà touché plus de 50 millions de personnes dans 15 pays en Afrique. La mission de Gustav Praekelt est d’offrir à chacun l’accès aux technologies mobiles à travers une plate-forme telle que Young Africa Live, « le premier portail mobile pour les loisirs dans le monde qui favorise des discussions sur la santé sexuelle et le VIH/SIDA en Afrique du Sud ».

Les communications mobiles sont en train de transformer profondément le paysage de l’Afrique avec le chiffre d’affaires des opérateurs du mobile figurant au niveau des 25 pays africains les plus riches et contribuant à hauteur de 49 milliards de dollars US en 2010. L’écosystème mobile joue un rôle majeur dans l’emploi régional, avec 5,4 millions de personnes directement ou indirectement employées dans les activités mobiles au sens large.

* J'ai été invitée Mobile World Congress 2012 par le groupe Orange à rejoindre leur Social Media Team

Laisser un commentaire