L’Internet des Objets

0

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : il y avait 9 milliards d’objets connectés en 2011, nous en compterons 25 milliards en 2020 [1], 50 voire 80 milliards en 2025 selon les études. Ceci correspond à 2 objets connectés à l'Internet pour chaque individu, en 2025, les analystes prévoient que ce ratio dépassera six.

En matière de santé, 50 millions d’objets médicaux connectés devraient être diffusés aux États-Unis d’ici à 2015.

L’Internet des objets a cette formidable caractéristique de fusionner le réel et virtuel, sans couture, avec ses potentiels mais aussi tous les risques en matière de protection des données personnelles [2], cybercriminalité [3], standards qui divisent les puissances mondiales.

Mais qu’est-ce que l’Internet des Objets (IoT) ? 

« L’IoT fait référence à un réseau qui interconnecterait l’ensemble des objets en leur donnant la capacité de communiquer entre eux, directement ou par l’intermédiaire d’Internet, pour échanger des informations (sur leur identité, leurs caractéristiques physiques, leur environnement), pour réagir à des commandes, etc. » [4]

Et les champs d’application sont très vastes, que ce soit dans le M2M (Machine-to-Machine), se référant à un objet intelligent fonctionnant de manière indépendante et n’ayant qu’une seule fonction, ou à l’Internet des Objets destiné à un public plus large dont nous pouvons illustrer ci-dessous quelques « technologies portables » :

IoT Technologies Portables

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce sujet avait déjà été évoqué par Nicolas Bordas lors du HubForum Paris 2013 :

Il viendra nous reparler de l’évolution de l’IoT à la soirée du 19 mars prochain organisée par L’ESCP Europe, pour en débattre avec Benjamin Sarda, Directeur Marketing chez Orange Healthcare – dernièrement interviewé sur ces sujets en matière de santé – et Arnaud Lefèvre, DCEO de Joshfire :

Références

[1] Gabriel Képéklian, « Objets anciens et nouveaux objets », Annales des Mines – Réalités industrielles Mai 2013, no 2 (14 mai 2013): 89‑96.

[2] Alain Bensoussan et Éric Barbry, « La vie privée des objets », Annales des Mines – Réalités industrielles Mai 2013, no 2 (14 mai 2013): 61‑65.

[3] Éric Freyssinet, « L’Internet des objets : un nouveau champ d’action pour la cybercriminalité », Annales des Mines – Réalités industrielles Mai 2013, no 2 (14 mai 2013): 66‑69.

[4] Olivier Rouxel, « L’Internet des objets: les limites d’un concept essentiellement marketing », Annales des Mines – Réalités industrielles Mai 2013, no 2 (14 mai 2013): 74‑79.

Laisser un commentaire