Le Cerveau et quelques Secrets de notre Mémoire

1

Mind MapIsabelle Simonetto, Docteur en Neurosciences, a l’art d’expliquer le fonctionnement du cerveau sans jamais déconnecter des réalités de nos quotidiens et des phénomènes inexpliqués qui nous interpellent.

Ne vous est-il jamais arrivé de chercher un objet à de multiples reprises au même endroit et de l’y retrouver un peu plus tard ?

Ne vous arrive-t-il jamais de relire un écrit pour en vérifier l’orthographe sans en déceler les fautes résiduelles, même après plusieurs relectures ?

Isabelle Simonetto captive pas ses méthodes de transmission du savoir, mais aussi parce que ses sujets de recherche sont fédérateurs. Le cerveau et sa compréhension soulignent des enjeux majeurs de demain.

Et quant aux techniques d’aujourd’hui, prenons l’exemple du neuromarketing où les grands groupes voulant tester l’efficacité d’une publicité peuvent mettre en place un IRMf chez l’individu pour visualiser si le système limbique fonctionne. S’il fonctionne, c’est que le message publicitaire stimule les émotions et donc touchera la corde sensible.

Le sujet est vaste, alors tenons-nous en à la mémoire. Comment fonctionne-t-elle ? Comment optimiser ses potentiels ?

Pour bien mémoriser (à long terme) il faut de l'intérêt, de la concentration, de l'émotion, de la compréhension, une bonne santé et de l'entraînement…

La mémoire à court terme, elle, n’est pas faite pour stocker de l’information. Elle est limitée dans l’espace, le temps et sensible aux interférences.

Pour bien mémoriser (à long terme), il faudra appliquer des stratégies :

-          Structurer la connaissance à mémoriser,

-          Effectuer des associations d’idées,

-          Créer une imagerie mentale.

La structuration relève de l’organisation des éléments à mémoriser en fonction de ce qui peut vous sembler plus familier. La suite des lettres NDENPRTAISERPGAORERE vous semblera sans doute beaucoup plus facile à mémoriser sous cette seconde forme : ORGANISERETAPPRENDRE. Cet exemple, bien qu’extrême, pourra sans doute vous inspirer pour l’organisation des éléments à retenir.

Les associations d’idées vous suggèrent de raconter une histoire autour du savoir à mémoriser. Plus elle sera originale ou drôle, plus cela fonctionnera.

L’imagerie mentale peut s’illustrer de différentes façon. La méthode des lieux est d’une re-dou-ta-ble efficacité; les cartes mentales sont des outils éducatifs qui donnent des résultats incontestés.


 

Enfin, tous les espoirs sont permis puisque l’individu peut créer jusqu'à 50 000 neurones par jour et chaque fois que l’on apprend quelque chose de nouveau, le cerveau se câble, quel que soit l’âge. Alors, ne cessez jamais d'apprendre, car si ces connexions sont entrainées, elles se maintiendront.

Pour en savoir plus : lecerveau.mcgill.ca/

Isabelle Simonetto est une experte APM

Un commentaire

  1. Les sujets concernant le cerveau risquent d'être encore plus présents à l'avenir, les chercheurs y travaillent et nous devrions dans quelques années en connaître quelques nouveaux secrets. Le monde ne cesse de nous révéler ses secrets en effet.

Laisser un commentaire