Publicité mobile : le tableau est-il vraiment si rose?*

0

 

Les appareils mobiles et les opportunités impressionnantes qu'ils génèrent modifient les règles du marketing mix (4P : Product, Price, Promotion, Place, et 4C : Consumer, Cost, Communication et Convenience), et ont ouvert de nouvelles perspectives aux stratégies des marques dans la mesure où le marketing mobile permet aux entreprises de fournir des informations ciblées, personnalisées, à point nommé et locales.

Il leur permet de veiller aux besoins de leurs clients en leur donnant les moyens d'atteindre des clients potentiels par le canal adéquat, et en alimentant les bases de données pour des campagnes futures. Le pricing n'a jamais été aussi dynamique et le comportement du client aussi bien connu, avec les marques qui collectent les informations client pour bâtir des profils détaillés cernant leur confort et leur satisfaction.

e-consultancy nous fournit des données intéressantes sur la question :

·         le nombre de smartphones en circulation dans le monde devrait atteindre 1,7 milliard en 2013. [Source : Analysys Mason, juillet 2010]

.         environ 58 % des opérateurs mobiles croient que les SMS et MMS seront l'une des trois principales formes de marketing/publicité en 2015. [Source : Airwide Solutions, novembre 2010]

·         61 % des opérateurs mobiles prédisent que les bons et coupons seront la forme la plus largement acceptée de marketing/publicité en 2015. [Source : Airwide Solutions, novembre 2010]

·         les femmes ont 85 % de probabilité en plus de réagir à la publicité mobile que les hommes. [Source : GfK/Limbo via ReadWriteWeb, février 2009]

Par conséquent, lorsqu'il est question de médias sociaux, démontrons par les chiffres la croissance impressionnante de cette tendance, avec un e-Marketer prédisant que les revenus de la publicité sur les réseaux sociaux vont atteindre 10 milliards de dollars en 2012, près du double des prévisions de 5,5 milliards de dollars pour 2011.

Mais le tableau est-il vraiment si rose ? L’enjeu justifie-t-il l'investissement ? La combinaison social/mobile complète-t-elle la publicité et le marketing ?

Pour Renate Nyborg, Director Digital chez Edelman, la réponse est : « Pas encore ! »

Selon elle, c'est principalement dû à la fragmentation du marché. En effet, il existe tant de plates-formes mobiles qu'il est impossible de créer une campagne mobile unique répondant à tous les standards.

Toutefois, Renate Nyborg table sur un glissement plus important du marketing dans les prochaines années, citant Shiv Singh, Global Head of Digital chez PepsiCo : «Quand les publicités télévisées vont devenir des teasers pour des expériences numériques, le ROI va considérablement s'améliorer à mesure que ces expériences prolongent le vécu de la marque au-delà du clip de 30 secondes. »

* J'ai été invitée Mobile World Congress 2012 par le groupe Orange à rejoindre leur Social Media Team

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire